5 conseils pour bien remplir son dossier ma prime Renov

prime Renov

Publié le : 28 novembre 20227 mins de lecture

Vous êtes sur le point de réaliser des travaux d’isolation thermique chez vous ? Vous prévoyez de remplacer votre vieille chaudière au gaz ou au fioul par un équipement plus moderne et respectueux de l’environnement ? Dans ce cas, sachez que vous pouvez bénéficier d’un coup de pouce pour amortir vos dépenses. Mais avant de faire votre demande, vous devez vérifier quelques paramètres. Explications.

Ma prime Renov en quelques mots

Le dispositif d’accompagnement des ménages MaprimeRénov, officiellement lancé le 1er janvier 2020, est cumulable avec d’autres aides comme la prime disponible sur Effy.fr. Il remplace ainsi l’ancien crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), ainsi que d’autres aides proposées par l’Agence nationale de l’Habitat (Anah). Il s’agit d’une aide de l’État qui vous permet d’entreprendre un grand nombre de travaux chez vous, destinés à améliorer l’efficacité énergétique de votre logement : efficacité énergétique qui, rappelons-le, dois vous aider à réaliser de précieuses économies !

Vous pouvez ainsi entreprendre des travaux d’isolation de vos murs par l’intérieur ou par l’extérieur, ou installer un nouvel équipement de chauffage (comme une pompe à chaleur ou un chauffe-eau solaire, par exemple). L’installation et la pose sont concernées par ce dispositif. A noter que l’aide fait l’objet d’une majoration depuis le 15 avril 2022, pour le remplacement d’une chaudière au gaz ou au fioul : autant en profiter pour effectuer la transition énergétique de votre habitation dans les plus brefs délais.

Vérifiez votre éligibilité !

Sachez-le : pour obtenir votre prime renov et espérer un remboursement, vous devez absolument remplir les conditions établies par le dispositif. Vérifiez ces quelques points :

  • Vous devez être propriétaire du logement (maison ou appartement) dans lequel les travaux auront lieu.
  • Le logement doit être votre résidence principale, et doit avoir été construit il y a au moins 15 ans. Dans le pire des cas, vous devez pouvoir justifier que vous l’occupez au moins 8 mois dans l’année.

    Définissez votre projet de travaux

    Le dispositif d’aide Ma prime Rénov est avant tout destiné à financer des actions de rénovation énergétique. Vous ne pouvez donc pas profiter de l’occasion pour entreprendre des travaux qui n’auraient que peu de rapport avec cette problématique (comme par exemple réaménager votre salle de bain, agrandir votre véranda, etc…). Vous devez absolument vous assurer que les travaux que vous souhaitez entreprendre sont de nature à faire baisser votre consommation d’énergie (chauffage en hiver, et rafraichissement/climatisation en été).

    Vous souhaitez effectuer un ensemble de travaux apportant une amélioration sensible de l’efficacité énergétique de votre logement ? Sachez que le dispositif MaprimeRénov permet de financer un « bouquet de travaux ». Pour en savoir plus à ce sujet, on renverra à l’article 164 de la loi climat du 22 août 2021.

    Vérifiez la nature de votre foyer fiscal

    Comme vous pouvez vous en douter, les aides financières accordées aux particuliers dépendent fortement du niveau de revenus des foyers. Ainsi donc, pour rendre les choses plus lisibles, les pouvoirs publics ont instauré un code couleur. Par exemple, pour tous les logements situés hors Ile-de-France :

    • Si votre revenu fiscal de référence ne dépasse pas 14 879 euros et que vous êtes seul : votre code couleur est bleu. Ce code correspond aux revenus les plus bas, au sens de l’Anah.
    • Si votre revenu fiscal de référence ne dépasse pas 27 896 euros et que vous êtes deux : votre code couleur est jaune.
    • Si votre revenu fiscal de référence ne dépasse pas 51 592 euros et que vous êtes trois : votre code couleur est violet.
    • Si votre revenu fiscal de référence est supérieur à 60 336 euros et que vous êtes quatre : votre code couleur est rose. Ce code correspond aux « revenus aisés », selon les critères établis par l’Anah.

      Effectuez votre inscription en ligne

      Pour effectuer votre demande de prime, vous devez impérativement vous inscrire en ligne sur le site du gouvernement : maprimerenov.gouv.fr. Pour créer votre compte, suivez les quelques étapes ci-dessous :

      • Cliquez sur « faire ma demande » puis « je suis prêt ».
      • Munissez-vous de votre dernier rapport d’imposition : vous en aurez besoin pour renseigner votre numéro fiscal, ainsi que les revenus perçus par l’ensemble de votre foyer.
      • Précisez ensuite si vous habitez dans une maison ou dans un appartement.
      • Saisissez ensuite vos identifiants de connexion (adresse mail et mot de passe.

      Grâce à ces quelques renseignements, l’Anah pourra estimer la somme à laquelle vous avez droit, et calculer votre reste à charge après déduction !

      Pensez à cumuler l’aide Ma Prime Rénov avec d’autres aides !

      Lorsque vous entamez des travaux de rénovation énergétique, vous avez la possibilité de cumuler l’aide Ma prime Rénov avec d’autres aides, et pour les mêmes travaux ! Parmi les aides en question, on retrouve notamment les certificats d’économies d’énergie (ou prime Effy), l’éco-prêt à taux zéro, la TVA à 5,5%, les aides des collectivités territoriales ainsi que les aides d’Action Logement.

      Notez toutefois que pour les mêmes travaux entrepris, le dispositif Ma prime Rénov n’est pas cumulable avec l’aide Anah Sérénité. En effet, cette aide particulière est réservée aux ménages les plus modestes. Dès que votre demande est déposée depuis les services en ligne de l’État, vous avez la possibilité de démarrer le chantier. Toutefois, il vous sera conseillé d’attendre le retour de l’Anah, qui viendra confirmer l’estimation initiale en fonction de votre dossier.

      Vous connaissez mieux désormais les étapes successives pour remplir correctement votre demande d’aide pour des travaux de rénovation énergétique. Notez que les délais d’instruction pour l’obtention de la prime sont habituellement de 15 jours, mais ils peuvent s’étendre à 1 mois suivant les périodes. En effet, le temps d’attente peut être plus long (jusqu’à 3 mois) pour les demandes effectuées entre le mois de janvier et le mois de mars. L’Anah s’engage bien évidemment à raccourcir ce temps, et encourage vivement les demandeurs à fournir toutes les informations possibles afin d’accélérer le traitement des dossiers.


      Plan du site